Pourquoi les filles ont mal au ventre? - Éditions de l'Isatis

GRIFF no 2 | À partir de 14 ans | roman graphique illustré en 2 couleurs | 22 x 24,5 cm • 48 pages | ISBN Papier : 978-2-924769-06-5 • 17,95 $ | ISBN PDF : 978-2-924769-07-2 • 13,50 $ | Parution en août 2017

Griff

Pourquoi les filles ont mal au ventre?

Écrit par Lucile de Pesloüan

Illustré par Geneviève Darling

Collection Griff

À partir de 11 ans

 

Pourquoi les filles ont mal au ventre? est un manifeste féministe qui dénonce les malaises que ressentent les femmes, de l’enfance à l’âge adulte, dans une société qui ne les ménage pas. Lucile de Pesloüan a écrit ce texte sous forme de fanzine en 2014. Plusieurs centaines d’exemplaires vendus plus tard, l’ouvrage est édité en livre illustré avec un texte enrichi, appuyé par des illustrations réalistes et percutantes de Geneviève Darling.

Pourquoi les filles ont mal au ventre? invite les adolescents à se questionner sur les situations de sexisme que les filles vivent au quotidien. Le livre sensibilise aux inégalités que subissent les femmes, ici ou ailleurs, avec des illustrations sans tabou, qui racontent une réalité complexe et hétérogène.

Mots-clés
adolescence, féminisme, inégalités sociales, société.

Prix littérairesPrix du prix Espiègle 2018
Prix des bibliothécaires scolaires du Québec, catégorie 12-17 ans, Québec
Finaliste au Prix des bibliothèques de Montréal
Finaliste au Prix Alvine Bélisle

Revue de presse

Un album québécois à placer entre toutes les mains.
Josée Blanchette – Le Devoir

Un gros coup de coeur, un manifeste féministe très percutant, absolument nécessaire et formidablement illustré. […] Idéal pour accompagner des discussions et lancer de constructifs débats.
Marie-Noëlle Blais – La Librairie francophone – France Inter et Ici Radio Canada

Moi, en tant que mère d’une adolescente et d’un adolescent, en tant qu’enseignante-orthopédagogue et en tant que femme, je me suis reconnue à bien des égards dans cet album. Trop souvent, la féminité est taboue dans bien des familles et qui dit tabous, dit malheureusement mauvaises perceptions ou mauvais jugements. Il faut oser en discuter. C’est un album que je recommande assurément pour discuter de la place de la fille/femme dans la société. N’ayez pas peur de le lire avec les hommes présents autour de vous. Je pense qu’il y a aisément matière à discussion. Bref, un bel album porteur de sens !
Carolyne Soulard, Je suis une maman

Un livre très important et puissant. J’ai adoré ! Un livre pour les jeunes filles, même les très jeunes filles, leurs mères et leurs grand-mères, qui doit aussi être lu par les garçons et les hommes…
Monique Polak – Plus on est de fous plus on lit – Ici Radio-Canada Première (13:19 – segment littérature jeunesse)

En reprenant avec génie le cliché du mal de ventre accompagnant les menstruations, les auteures révèlent le sexisme et la violence physique et psychologique dont sont victimes les femmes au quotidien en une série de vignettes frappantes. À mettre entre toutes les mains.
Lisanne Rheault-Leblanc, Clin d’oeil

Un manifeste féministe percutant pour les adolescents. Une pépite littéraire d’utilité publique à mettre entre toutes les mains, petites et grandes !
Léa Fauvel, auteure sur le blogue Grammartical

En quelques phrases courtes, mais bien trouvées, l’autrice décrit les situations auxquelles nous sommes souvent confrontées, qu’elles soient banales. […] Cet album fera sans nul doute du bien à celles qui ressentent jour après jour les effets de l’oppression patriarcale. Avec un peu de chance, il touchera aussi les personnes qui ne ressentent pas cette douleur singulière et les secouera un peu.
Lus et revue

Voici un manifeste féministe qui critique sans détour différentes formes de sexisme vécues par les femmes au jour le jour. Initialement publié sous un format de fanzine, cet album, dans lequel divers aspects de la violence faite aux femmes sont aussi dénoncés, suscitera sans aucun doute de nombreuses discussions. Chaque énoncé est accompagné d’une illustration capturant l’essence des propos de l’auteure.
Marie Dupin de Saint-André – Le Pollen

Lucile de Pesloüan met le doigt sur divers clichés et préjugés qui visent les femmes dans différents pays : mariage forcé, excision, taxe rose, inégalités des sexes et des salaires… Des phrases courtes et percutantes (parfois appuyées par des références) dénoncent le sexisme qui s’inscrit au quotidien de façon plus ou moins subtile. […] À lire avec les jeunes, garçons et filles, pour éduquer et ouvrir la discussion.
Anne-Marie Aubin, Journal mobiles

Un album pertinent et accessible, à mettre entre les mains des ados, garçons comme filles, mais aussi des adultes! […] Chaque page est joliment illustrée, entre le prosaïque et le poétique, ce qui vient enrichir la réflexion qu’engendre la lecture de ces aphorismes allant droit au but, mais sans souci de provocation. Instructif et inspirant.
Sophie Marcotte, La Gazette des femmes

Les illustrations évocatrices expriment avec force le propos. Un petit bijou pour aborder les différents enjeux féministes avec les jeunes !
Tania Baladi, Y des femmes

Pas de faute à qui que ce soit. Juste des constats. Du nécessaire.
Alexe Philibert, La Rouquine

Un texte court, mais qui frappe! Un texte qui dit la vérité sans détour sur des sujets aussi variés que la sexualité, le racisme, le corps féminin ou encore la perception de la femme en général par la société.
Julie Gagnon, Jules se livre

Pourquoi les filles ont mal au ventre? montre du doigt une multitude de situations où la féminité est mise à mal dans nos sociétés. Minimalise, mais punché. […] Pour ados seulement ? Pas sûre…
Danielle Laurin – ELLE Québec

Les illustrations adoucissent le propos, nécessaire.
Marie Allard – La Presse +

Un manifeste éclair pour la diversité et l’égalité des chances.
Émilie – Librairie Pantoute

Écoutez l’entrevue de Lucile de Pesloüan et Joséphine Lefebvre-Legault, lectrice de 12 ans, à l’émission de Catherine Lachaussée. Ici Radio-Canada Première

Écoutez l’entrevue de Lucile de Pesloüan par Sophie Lit, dans le cadre du Salon du livre de Montréal.
Entrevue vidéo

Sélection du Baron Mag des onze bande-dessinées québécoises de l’automne 2017.

Un incontournable afin d’illustrer comment le sexisme prend forme au quotidien et permet de débusquer certaines inégalités dont on ne prend pas toujours conscience.
Tania Baladi – Les P’tits mots dits

Ce manifeste [Pourquoi les filles ont mal au ventre?], espérons-le saura enrichir les discussions, faire réfléchir les jeunes sur des attitudes en apparence banales, mais lourdes de conséquences.
Marie Fradette – Lurelu

Lire ou faire lire Pourquoi les filles ont mal au ventre ? c’est accepter d’en apprendre plus sur la condition féminine. C’est réaliser que malgré les avancées, il reste une inégalité des sexes. C’est ouvrir une porte à la discussion et au changement. C’est prendre conscience de ce qui fait encore mal pour mieux améliorer la situation.
La bibliomaniaque

Ce livre est un véritable coup de poing qui ne laisse pas indifférent. Il ouvre la porte aux raisons d’être du féminisme. Dur et réaliste.
Mélanie Malo – Magazine Planète F

Peu importe qu’on soit d’accord avec tout, je suis certaine que [le livre] va permettre d’ouvrir la discussion, de faire ressortir des points de vue et de rétablir certains faits. […] À lire! Par tous!
Karine Minier – Mon coin lecture

Une oeuvre nécessaire encore aujourd’hui en 2017.
Olivia Wu – Les bouquins d’abord – CKRL (45′)

Un must. […] C’est souvent en pointant les injustices du doigt qu’on remarque qu’elles existent. Le livre est une excellente façon de donner un peu de womanpower à nos ados. Parce que les jeunes sont souvent vecteurs de changements, il faut leur donner les outils pour combattre des idées qui ne sont plus de leur temps.
Josiane Stratis – Ton Petit Look

Ce manifeste féministe décrit avec une justesse déconcertante les persécutions que les femmes vivent quotidiennement dans notre société. Homophobie, racisme, stéréotype négatif, sexisme, abus sexuels et injustices professionnelles ne sont que quelques thèmes qui y sont abordés de façon saisissante, délicatement illustrés par Geneviève Darling.
Mélanie Bergeron – Fille en quarantaine

Ici, on aborde l’inégalité des traitements réservés aux femmes — issues de tous milieux — par rapport aux hommes en complétant chaque fois la phrase « les filles ont mal au ventre… » Et non, on ne parle pas de règles, mais d’un contexte social qui doit changer.
Josée-Anne Paradis, Les Libraires

Un sujet pour tous, un sujet de société : une publication nécessaire dans notre écologie littéraire.
Marie-Gabrielle Ménard, Le Retour – CIBL 101.5 (entrevue)

Une lecture très intéressante à lire avec vos ados.
Isabelle Lacasse – Radio-Canada / Entrée Principale (1:03:10)

Un livre important qui fait ouvrir les yeux
Live in fictional worlds – (17’12)

Pour en savoir davantage sur le féminisme, pour les filles et les gars. […] Très intéressant et fait avec beaucoup d’humour!
Patricia Huard, Chronique littéraire – CNRV – FM 103,3

Ce livre est magnifiquement bien illustré par Geneviève Darling qui a su mettre des images fortement significatives aux mots qui frappent fort de sa collègue. […] C’est un rassemblement de plusieurs obstacles et douleurs auxquels les femmes font face au cours de leur vie, mais c’est également des forces et de l’espoir.
Annik Lepage, Les Petites manies

Vraiment, je recommande ce livre à tous les adolescents pour entre autres, pour pousser à la discussion et les sensibiliser sur un monde parfois bourré de préjugés ! Même en tant qu’adulte, il peut nous aider à ouvrir nos horizons et voir les choses différemment !
Mary Berlue, MB & Cie

Du côté jeunesse, nous serons plus que gâtés avec la nouvelle collection « Griff » aux éditions de l’Isatis. Destinée aux 14 ans et plus, cette collection de livres illustrés se questionnera sur des sujets nécessaires dont peu de livres jeunesse traitent. Les deux premiers titres […] semblent très prometteurs.
Amélie Lacroix Macabre, libraire à la Librairie Alire – Boucle Magazine

La mission de Griff ? Permettre aux jeunes de lire sur des sujets parfois difficiles, toujours importants, traités d’un point de vue engagé, féministe et même parfois, polémique. On vous le donne en mille : c’est à découvrir.
Mélissa Pelletier, Les Méconnus