J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas… - Éditions de l'Isatis

GRIFF no 4 | À partir de 11 ans | roman graphique illustré en 2 couleurs | 22 cm x 24,5 cm • 56 pages | ISBN Papier : 978-2-924769-44-7 • 19,95 $ | ISBN PDF : 978-2-924769-45-4 • 15,00 $ | Parution en octobre 2018

Griff

J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas…

Écrit par Lucile de Pesloüan

Illustré par Geneviève Darling

Collection Griff

À partir de 11 ans

 

On peut souffrir de l’intérieur et n’avoir aucun bleu sur le visage, aucune ecchymose à montrer. Difficile d’imaginer ce qui se passe à l’intérieur, de voir la tempête et les fusées qui traversent nos pensées. Une vingtaine de personnages confient ici, en textes et en images, un petit moment de leur détresse avec le quotidien qui continue, inlassablement, de tourner autour. Un roman graphique qui aborde le thème de la santé mentale de manière intime et sans complaisance avec des illustrations poétiques et métaphoriques qui s’ancrent complètement dans la réalité.

Ce livre s’adresse à tous, autant ceux qui souffrent de troubles psychologiques et qui vont se reconnaître dans les personnages, que ceux en bonne santé qui ont du mal à comprendre la réalité des personnes en souffrance.

Le livre Pourquoi les filles ont mal au ventre? des mêmes créatrices est paru en septembre 2017 et a connu un vif succès. Il a reçu le Prix Espiègle, remis par les bibliothécaires du secondaire du Québec, en 2018.

Mots-clés
adolescence, maladie mentale, santé.

Prix littérairesLauréat du Prix du livre jeunesse des bibliothèques de Montréal, 2019
Finaliste du prix Alvine-Bélisle 2019
Finaliste du prix Espiègle 2019
Prix des bibliothécaires scolaires du Québec

Revue de presse

IMMENSE coup de coeur pour ce magnifique livre regroupant 20 témoignages en lien avec la santé mentale et les troubles psychologiques.

Sa beauté et sa profondeur m’ont laissé un bon moment sans mot. Il y a beaucoup de vulnérabilité, de sincérité et de force derrière chaque personne qui prend parole dans ce livre.
On peut facilement y trouver une part de soi et même reconnaître des personnes de notre entourage. C’est un livre à mettre entre les mains de tous afin de sensibiliser les gens aux douleurs qui se tapissent dans l’ombre, mais aussi, pour mettre un baume sur nos propres blessures.
Pourcoeurlittéraire

Une reconnaissance, un appui, un réconfort pour ce qui ne parait pas. […] Geneviève Darling, une illustratrice de grand talent offre des illustrations très sensibles, très révélatrices. […] Lucile de Pesloüan défriche, va là où d’autres ne vont pas, elle ouvre le dialogue, c’est précieux.
Claudia Larochelle, RDI Matin, Ici Radio Canada

«C’est l’audacieux, pour ne pas dire l’irrévérencieux J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas… qui a remporté le Prix du livre jeunesse des Bibliothèques de Montréal. Le roman graphique […] aborde avec intelligence le sexisme ordinaire, les inégalités, la marginalité et le mal-être qui parfois plombent le quotidien de jeunes aux prises avec des souffrances psycologiques de diverses intensités.»
Le Devoir

Un roman graphique qui parle de santé mentale, des problèmes qu’on peut avoir à l’intérieur et qui ne paraissent pas. […] C’est bien fait, c’est surtout très joli et accessible. C’est une bonne idée si vous avec quelqu’un dans votre entourage qui souffre de santé mentale.
Evelyne Charuest, Gravel le matin, ICI Première

Des illustrations réalistes, réalisées à la plume, et peintes en aplats de synthèse bleus montrent des portraits de gens, plus ou moins marginaux, qui mêlent hommes et femmes, de manière à complexifier la souffrance au-delà de toute stigmatisation, qui serait bornée, par exemple, à l’apparence, au sexe, à l’âge ou à un style de vie… Des références bibliographiques complètent l’ouvrage.
Bibliothèques de Montréal

Ce roman graphique laissera son lecteur ou sa lectrice à fleur de peau tant sa lecture s’avère personnelle et intime. Avec ce magnifique ouvrage, le duo de créatrices aborde avec justesse et sensibilité les problématiques de santé mentale auxquelles font face les jeunes – et les moins jeunes.[…] Lucile de Pesloüan et Geneviève Darling ont su mettre en lumière l’invisible, ces états d’âme qui nous rongent et dont on n’ose rarement parler. Ce livre est un cadeau à toutes les personnes qui souffrent dans l’ombre. Montréal pour enfants (p. 26)

Les mal-êtres du quotidien, en images et en textes pour les dédramatise. […] Découpé en courtes fictions, ce livre raconte les douleurs, invisibles et quotidiennes, d’hommes et de femmes ordinaires.
HuffPost France

Les jeunes filles et les jeunes garçons souffrant intérieurement ou se sentant à part des autres trouveront peut-être une piste de solution ou, à coup sûr, se sentiront moins seuls. Quant aux gens qui les côtoient, ils comprendront un peu mieux le tumulte qu’une maladie mentale provoque dans leur tête. […] Lucile de Pesloüan et Geneviève Darling savent parler aux adolescentes et adolescents. Un livre instructif et important pour comprendre l’être humain.
Ève Christian, Zone des parents – Ici Radio Canada

Un roman graphique tout en finesse qui, pour étayer son propos, s’appuie sur des dessins, des illustrations poétiques délicatement bleutées ; une manière sans doute elliptique d’aborder le coeur du sujet : les bleus à l’âme, ces troubles psychologiques invisibles et les affres de ceux qui les subissent, en silence. […] 56 pages pour tenter l’expérience du partage… A découvrir assurément !
Site des professionnels de la santé en France

Geneviève Darling et Lucile de Pesloüan magnifie et mettent en relief les maladies qui ne se voient pas. […] Un livre qui permet de toucher d’une autre façon sur la difficulté d’avoir mal. […] Très beau roman graphique, très beau livre.
Radio Pulsar – chronique à l’émission X-Bulles – à 19′ : 20 » secondes

Cette narration intimiste porte à l’empathie ou à l’identification aux personnages, c’est selon. Quant aux illustrations de Geneviève Darling, elles symbolisent la souffrance, mais aussi parfois son absence de signes extérieurs. Un nouvel incontournable de la collection Griff, destinée aux adolescents.
Marie Dupin de Saint-André – Le Pollen, Des délices à partager

Ce roman graphique aborde plusieurs sujets qui, pourtant si communs, restent tabous dans la société. Je me suis sentie comprise et surtout, je me suis sentie accompagnée pendant que je lisais des témoignages de toutes sorte de personnes, qui vivent des réalités parfois similaires, parfois complètement différentes de la mienne! […] Cette lecture permet de comprendre certaines pensées et sentiments associés à des troubles qui ne sont pas observable avec les yeux. Ça permet aux lecteurs de mieux assimiler ce qui se passe dans la tête d’une personne avec un mal « invisible».
Chloé – Live in fictional worlds • Chroniques littéraires

Ce roman […] m’a tenue en haleine du début à la fin. Malgré que ce livre contient plusieurs passages qui décrivent les douleurs psychologiques d’un groupe de personnes, je me suis reconnue à travers certaines d’entre elles. […] Les illustrations puissantes de Geneviève Darling mettent de l’avant la santé mentale affectée. Ce que j’ai le plus apprécié de ce livre? Il nous ouvre l’esprit et nous apporte une grande empathie envers nos proches; peut-être vivent-ils eux aussi un mal-être intérieur invisible?
Laurie Roy, Maman avec opinions

Sans détour, cet album met en scène une vingtaine de personnages aux prises avec des tourments intérieurs. La récente collection «Griff» s’engage à prendre de front des sujets souvent tabous pour enfin les porter sur la place publique. Parce que fermer les yeux fait encore plus mal.
Les libraires

Top 100 des meilleurs livres québécois de l’année 2018 selon Les Librairies indépendantes

Catalogue de Noël du magazine Châtelaine

Impossible de passer ce roman graphique sous silence. Le titre est éloquent. C’est le genre de livre qui vous reste en tête et sur le cœur. Il rend triste et réconforte en même temps. Chaque page est une nouvelle histoire humaine, unique et touchante. Nos yeux se perdent volontairement dans les illustrations et nous laissent méditatifs.
Bandes dessinées et romans graphiques favoris de Ici Artv

Le duo derrière le succès Pourquoi les filles ont mal au ventre? (qu’on te recommande chaudement) est de retour avec une oeuvre très touchante qui traite de santé mentale. Magnifiquement illustré et présentant des témoignages très touchants, ce livre lève le voile sur une réalité qui touche de nombreuses personnes.
Marianne Girard, Magazine Cool

Adolescente, j’aurais aimé mettre la main dessus juste pour comprendre que ma souffrance ne devait pas être une honte à porter comme un boulet en me sentant comme seule au monde. […] C’est un livre qui aide à reconnaître et à cesser de banaliser la souffrance, celles des autres mais aussi la notre.
Caroline Vallières, Maman consomme

La dépression, les problèmes de santé mentale sont des sujets qu’on cache encore trop. Parce qu’il y a une incompréhension profonde du mal-être qui fait aussi souffrir qu’une blessure physique (sinon plus). Avec ces petites histoires, forme de témoignages inventés, mais basés sur de vrais malaises de vivre, Lucile de Pesloüan offre aux jeunes une occasion de pouvoir discuter ouvertement et simplement de ce qui, parfois, est difficile à mettre en mots. Un album pas facile, mais qui permet d’ouvrir une porte sur des solutions et des discussions profondes. À découvrir.
Myriam Daguzan Bernier

Un livre sensible pour ouvrir l’esprit.
MAtv Montréal – Daphné Angiolini

Un album qui a l’air incroyablement touchant, qui va encore être un inclassable mais c’est ce qui fait la beauté des albums de Lucile de Pesloüan Marie-Charlotte Aubin – Libraire de Force, CIBL (39’58)