Papa est de retour - Éditions de l'Isatis

TOURNE-PIERRE no 69 | À partir de 4 ans | 23 cm x 23 cm • 24 pages | ISBN Papier : 978-2-924769-98-0 • 16,95 $ | ISBN PDF : 978-2-924769-99-7 • 13 $ | Parution le 10 mars 2020

Tourne-Pierre

Papa est de retour

Écrit par Stéphanie Boyer

Illustré par François Thisdale

Collection Tourne-Pierre

À partir de 4 ans

 

Un papa est parti à la guerre depuis longtemps, trop longtemps, mais son avion atterrit aujourd’hui même. Son garçon est fébrile : papa va-t-il le reconnaître après tout ce temps? Pourront-ils encore être complices comme avant? Le soldat n’est pas moins inquiet. Il a laissé beaucoup trop de lui-même à la guerre et les choses ne seront plus jamais comme avant. Mais l’amour qui unit le père et le fils est intact.

Un album important sur l’absence qui s’étire, l’attente, la peur et le retour à la maison des militaires qui sont parfois traumatisés et blessés.

Mots-clés
différence, émotions, enfance, guerre.

Extrait de Papa est de retour - Éditions de l'Isatis
Extrait de Papa est de retour - Éditions de l'Isatis

Revue de presse

Des albums sur la guerre, j’en n’ai jamais trop. J’aime les chercher, les lire, les découvrir, les partager… C’est un sujet que j’adore exploiter. Celui-ci est extrêmement pertinent, il est excellent. C’est un réel coup de coeur. Dans un premier temps, l’histoire est racontée en deux temps. On alterne entre la version du garçon et celle du papa. Ils abordent exactement le même fait, mais avec des réalités totalement différentes. Les illustrations sont très puissantes et viennent appuyer la grande qualité du texte. Constituées de bien peu d’éléments, les simples représentations et les ombres des personnages permettent de saisir parfaitement le message. […]
Livracoeur

Cet album émouvant, sur le retour d’un père parti à la guerre depuis un bon moment, nous parle de l’excitation et de l’appréhension face à leurs retrouvailles. Le questionnement du père et du fils nous bouleverse et nous permet d’entrevoir tout ce qu’une absence prolongée comporte. Les changements, les blessures et les deuils, mais également ce qui demeure, l’amour inconditionnel d’un père pour son fils et vice-versa.
Je suis une maman

[…] Dans ce super album, on découvre une belle dualité entre un père et son fils qui s’apprêtent à se retrouver après plusieurs mois éloignés à cause de la guerre. Chaque double page nous présente la vision de l’un des deux personnages face à la situation. Chacun a ses appréhensions, ses peurs et ses espoirs. Le texte est tellement bien écrit qu’il saura sûrement vous tirer une larme. Tout y est, il suffit de laisser vaguer les mots et s’en laisser imprégner.
Madame Shanna

Un garçon attend avec impatience, inquiétude, espoir et fébrilité son père militaire, qu’il n’a pas vu depuis un bon moment et qui s’apprête à revenir au pays. Il craint, cependant, que son père ait changé, ne le reconnaisse plus et ne veuille plus jouer avec lui. De son côté, le père est heureux et a hâte de retrouver son fils, mais il a aussi très peur de ne pas savoir se contenir et de laisser couler ses larmes. Bien des choses ont changé depuis son départ: son fils l’acceptera-t-il comme il est désormais?

Il serait inutile de divulgâcher ce qui aura changé dans la vie de cette petite famille maintenant réunie, d’autant plus que la question est amenée avec finesse en superposant deux poins de vue narratifs. Les pensées du père viennent ainsi enrichir et compléter le récit du fils jusqu’au dénouement, qu’on devine à demi.

Les illustrations de François  Thisdale renforcent le sentiment poétique du livre en usant de tons chauds (associés aux yeux noisette du garçon) qui alternent avec les teintes bleutées (en association avec les yeux bleus du père). En fin de compte, au-delà de l’absence et des petits deuils du quotidien, c’est l’amour inconditionnel d’un père pour son fils, et vice-versa, qui triomphe.

Une fiche éducative sur cet album existe sur le site Web de la maison d’édition et permet aux jeunes de réfléchir aux questionnements qui surgiront forcément après la lecture.
Isabelle Dumont, Lurelu