C’est quoi l’amour? - Éditions de l'Isatis

GRIFF no 6 | À partir de 11 ans | Roman graphique illustré en 4 couleurs | 21 cm x 23 cm • 56 pages | ISBN Papier : 978-2-924769-92-8 • 21,95 $ | ISBN PDF : 978-2-924769-93-5 • 16 $ | Parution le 7 octobre 2020

Griff

C’est quoi l’amour?

Écrit par Lucile de Pesloüan

Illustré par Geneviève Darling

Collection Griff

À partir de 11 ans

 

Dans cet ouvrage, vous ne trouverez ni la recette du grand amour, ni des cœurs à toutes les pages, encore moins une définition de l’amour. Mais vous trouverez des réponses, celles qui vous conviennent, et des déclarations d’amour, celles qui vous ressemblent.

C’est quoi l’amour? L’amour, c’est…
– les autres, tout autour de nous,
– le respect de soi,
– la nature,
– l’art,
– la justice sociale.

Un roman graphique hybride avec de la poésie, des micronouvelles, des fragments, des illustrations pleine page ou minimalistes. Une réflexion sur cette notion complexe, subjective et universelle qu’est l’amour.

Mots-clés
adolescence, émotions, féminisme, philosophie.

Prix littérairesCommunication-Jeunesse, CJ, qu’est-ce qu’on lit?, No 1, printemps 2021

Revue de presse

En périphérie de la BD et du livre illustré, un tandem d’autrices souffle une rafraichissante brise de tendresse. L’amour, sous différents vocables, se révèle multiplicateur C’EST QUOI L’AMOUR (Isatis, 2020) Lucile de Pesloüan et Geneviève Darling.
Peu nous importe que les trois livres conçus par Lucile de Pesloüan alias Shushanna Bikini London (texte) et Geneviève Darling (dessin) ne correspondent pas à une définition stricte de BD; en fait pas plus à celle de livre jeunesse non plus… Justement, cette opiniâtreté à débusquer de subtiles différences, voire même à les cultiver, contribue à stimuler les possibles!
Ensemble, le tandem d’autrices a lancé sa collaboration avec Pourquoi les filles ont mal au ventre? (Isatis, 2017). Ce coup d’envoi, en bichromie noir et mauve, frappe fort en réécrivant, en réinventant même, un fanzine (finaliste à Expozine Montréal en 2014) de Lucile de Pesloüan avec le concours de Geneviève Darling; illustratrice et sérigraphiste dont le combat consiste à déboulonner l’hétéro normativité. Redonner une part « belle » aux femmes et aux relations queers sont au coeur du propos : pilosité, corps hors-norme, sexisme/racisme, etc. La solidarité serait, selon elles, l’élément essentiel du féminisme. Un prix Espiègle (prix des bibliothèques scolaires du Québec) couronne ce livre remarquable qui, plus que jamais, s’avère d’actualité pour apporter un matériau évolutif à des relations humaines décloisonnées!
Le duo récidive avec un album qui consiste à démystifier ces maux invisibles qui minent de l’intérieur. J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas… (Isatis, 2018) entre de plein pied dans mille problèmes psychologiques avec un parti pris pour une meilleure santé mentale.
Toujours en bichromie, les illustrations de Darling prennent cette fois un tour dynamique, presque aériennes, pour accentuer les perspectives de ces maux, tels : l’anorexie, les pensées suicidaires, la détresse, l’agoraphobie, les dépendances, etc. Ce livre, vertigineux, n’a pourtant rien d’alarmant, ni d’une froideur scientifique ou du discours moralisant. Au contraire, il y a quelque chose de fondamentalement humain à réaliser que quiconque pourrait, à un moment ou un autre de sa vie, pour une raison ou une autre, être happé dans une telle spirale… L’écriture de Lucile de Pesloüan en est une chaleureuse et authentique : « Tout les personnages de ce livre sont des personnages fictifs. Leur histoire m’a été inspirée par mon expérience personnelle, celle de mes proches ou celle de personnes suivies sur Internet. Chaque vie est unique. ». Loin du mode d’emploi, l’autrice propose d’apprendre à mieux nous connaitre, à nous « préserver » – demander de l’aide au besoin. Une variété de ressources sont énumérées à la fin.
Les deux autrices reviennent, pour leur troisième collaboration chez Isatis, dans la collection Griff. Cette collection vise à nourrir des réflexions sur des sujets qui osent et, surtout, qui ne figent rien, en favorisant que chaque personne puisse évoluer en tenant compte d’elle-même; de son parcours. Tandis que la pornographie cannibalise la sexualité et l’amour pour en faire des objets de (sur)consommation qui réaniment, ô surprise, la norme phallocratique qui se conjugue allègrement avec capitalisme, on s’aperçoit que l’industrie nous fait prendre des vessies pour les feux de la rampe… De nouvelles voix dont Geneviève Darling et Lucile de Pesloüan, militent pour réactiver l’amour en commençant par soi-même pour, enfin, aller vers l’autre, d’autres, vers la planète peut-être aussi!
À une époque où jeunes (et moins jeunes…) sont happés par les diktats d’une sexualité industrielle, un livre tel C’est quoi l’amour? (Isatis, 2020) a le mérite d’élargir les horizons. L’art visuel et les tons pastel dont se revendique Geneviève Darling affichent la douceur et le fait d’être une femme gaie. Lucile De Pesloüan évoque au moins trois éléments à la source de ses écrits : intime, direct et engagé. La collaboration des autrices évolue : « Nous avons été plus vers de l’entraide pour ce projet. ». La première page campe la prise de position : « L’amour c’est une révolution »!!!
Le côté exploratoire de C’est quoi l’amour? offre l’aventure puisqu’il englobe différents aspects de l’amour qui, ensemble, lui donnent une pleine résonnance : interactif, créatif, communautaire, environnemental, culturel, social, équitable, artistique, etc. Également, l’ouvrage rassemble quelques citations glanées par les autrices. Celle-ci, de Bell Hooks, en est un échantillon : « Plus qu’un simple sentiment, l’amour est un acte que l’on pose. ». Le livre lui-même génère des passages mémorables : « L’amour c’est modifier la représentation du monde, nous déshabituer pour créer un nouvel imaginaire. ». En somme, le tandem accouche de livres qui ont pour dénominateur commun le partage et l’art – à lire et à diffuser!
Ramon Vitesse

[…] Pour ouvrir la réflexion, rien de mieux que l’ouvrage C’est quoi l’amour ? Cette troisième collaboration de Lucile de Pesloüan et de Geneviève Darling offre de multiples réponses et sujets de réflexion sur cette thématique. Cet excellent roman graphique, conçu de façon très originale, s’adresse à tous et s’avère on ne peut plus de circonstance.

Roman graphique hybride

Ces deux créatrices se sont fait remarquer par leurs publications précédentes qui se sont mérité de belles récompenses : Pourquoi les filles ont mal au ventre ?, abordant le sexisme, et J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas..., à propos de la maladie mentale. Riches de leurs expériences, elles ont choisi, cette fois, de conjuguer l’amour sous diverses facettes.

Au fil des pages, citations, poèmes, micronouvelles, fragments et illustrations témoignent des diverses façons d’aimer. « L’amour n’est pas une réussite sociale. L’amour parfait n’existe pas. On devrait pouvoir se définir par autre chose que le couple, la famille ou le travail. On devrait pouvoir se définir par soi-même comme des individus à part entière. »

Devenir amoureux, vivre une séparation, s’aimer soi-même, savoir s’entourer des bonnes personnes, aimer la nature, les animaux, l’art et le monde qui nous entoure, voilà quelques-uns des aspects abordés de façon pertinente et inclusive par Lucile de Pesloüan et sa complice, Geneviève Darling. Les illustrations douces ajoutent émotion et réconfort au lectorat qui s’y retrouvera. « L’amour, c’est arrêter l’oppression systématique des personnes racisées, des personnes trans, des personnes queers, des femmes, des personnes grosses, des personnes handicapées… »

Des artistes engagées

À la manière d’un manifeste, les deux créatrices féministes dénoncent la violence, le racisme, le harcèlement, l’injustice. « L’expression “crime passionnel” ne devrait jamais être employée dans les médias, parce que l’amour ne peut pas être la cause d’un assassinat. Rien ne peut justifier la souffrance imposée à quelqu’un qui ne nous aime plus. Jamais on ne nous fait de mal pour notre bien. JAMAIS. »

On revendique la liberté d’aimer sans tabous, dans le respect de la différence. D’un point de vue social, l’amour, c’est aussi la solidarité, la bienveillance et l’entraide dans sa communauté pour contribuer à un monde meilleur. « Aimer, c’est participer à un changement culturel et social. C’est imaginer, avec nos ressources, de nouvelles façons de vivre, de nous nourrir, de nous divertir pour préserver ce qui nous entoure. »

Les références des citations de Joséphine Bacon, d’Annie Ernaux et de Maggie Nelson, entre autres, sont offertes en annexe pour enrichir notre réflexion sur la thématique. « On ne peut pas changer tout ce qu’on affronte, mais rien ne peut changer tant qu’on ne l’affronte pas. » —James Baldwin

C’est quoi l’amour ? vient enrichir la collection Griff, des Éditions de l’Isatis, dont chacun des titres explore un sujet d’actualité rarement abordé, et cela, sans jugements. Bravo pour ce roman graphique, une bonne dose d’amour à partager !
Anne-Marie Aubin, Journal mobile

Février ! J’ai fouillé dans mes lectures de l’année pour vous proposer du doux et du drôle et du romantique… en commençant pas un album essentiel pour redéfinir « l’amour ».
Sophie lit

Dans ce magnifique roman graphique, l’amour y est vu sous toutes ses formes : l’amour romantique, l’amitié, l’amour de la nature, de l’art, mais aussi celle de la communauté et l’amour de soi. Le thème de l’amour est tellement grand et bien abordé!

Il faut sans cesse se rappeler qu’il est partout autour de nous, parce qu’on peut facilement l’oublier: c’est pourquoi ce livre est si important!

Et que dire des illustrations! De belles images colorées et vivantes qui attirent l’oeil et le coeur.

Une œuvre complète qui fait du bien à l’âme!
Mme Lemay

Difficile de résumer C’est quoi l’amour?, car il ne raconte pas vraiment d’histoire. Plutôt, il raconte l’amour sous toutes ses formes : l’amour des autres, de soi, des animaux, de notre planète, de l’art, de la nature, etc.

Le livre se présente comme un amalgame non structuré d’illustrations, de micronouvel­les, de témoignages et de citations. Il alterne entre des compositions texte-image épurées et des pages plus débordantes. Les illustra­tions à l’aquarelle et au crayon sont parfois concrètes, parfois abstraites, mais toujours elles créent une relation riche au texte, dans lequel se déploie une grande poésie.

Lucile de Pesloüan et Geneviève Darling n’en sont pas à leur premier projet ensem­ble. Leur livre Pourquoi les filles ont mal au ventre?, notamment, a remporté des prix et a voyagé à travers le monde. Tout comme lui, C’est quoi l’amour? est teinté d’une volonté de parler de justice sociale, misant sur l’inclusivité et sur le démantèlement des préjugés. On note aussi que la narration est féminisée, ce qui est rare dans les livres pour jeune public.

Ce livre renverse les idées reçues sur l’amour et en parle de manière bienveillante. Il est à mettre entre les mains de tous les adolescents, garçons comme filles.
Marion Gingras-Gagné, Lurelu, Hiver 2021

Chercher l’amour
Plutôt qu’une recette sur le grand amour, le roman graphique C’est quoi l’amour? propose des micronouvelles, des citations inspirantes ou de la poésie qui montrent ses différentes facettes. L’amour, c’est… les autres, le respect de soi, la nature, l’art, la justice sociale.
Véro magazine, janvier 2021

Détrompez-vous, ce livre ne s’adresse pas qu’aux adolescent.e.s. Il fait même partie de mes coups de cœur 2020.

C’est un magnifique livre rempli de tendresse, de bienveillance. D’un autre côté, ce livre peut nous faire vivre de grandes émotions d’injustice, puisqu’exposant les inégalités au sein des relations amoureuses.

Pourtant, l’autrice et l’illustratrice arrivent parfaitement à nous faire sentir l’espoir de trouver l’amour, de la manière, de la forme qui nous convient.

« Dans cet ouvrage, vous ne trouverez ni la recette du grand amour, ni des cœurs à toutes les pages, encore moins une définition de l’amour. Mais vous trouverez des réponses, celles qui vous conviennent, et des déclarations d’amour, celles qui vous ressemblent. »
La réserve

Un beau roman graphique, poétique et imagé, qui aborde le sujet de l’amour. Il ne donne pas la recette du grand amour, mais plutôt une réflexion sur ce thème, sans jugement et sans tabous. Parce que l’amour, ça peut prendre plusieurs formes. Une belle façon d’aborder ce sujet avec nos plus grands.
Je suis une maman

Je décrirais ce livre comme un album pour tous les âges. Les illustrations sont touchantes et les courts textes sont inclusifs et inspirants. On ne parle pas que de relations romantiques, on y parle de ce qu’est l’amour en général dans la vie de tout les jours, en vivant au travers de tout ce qui nous entoure. 🌸

Que ce soit pour offrir à quelqu’un qu’on aime ou pour soi, ce manifeste sur l’amour est un beau petit ajout à sa bibliothèque!
Lire au crépuscule

Nous sommes réellement tombées sous le charme de cet album qui traite de l’amour sous toutes ses facettes. Comme le dit si bien le 4e de couverture, cet album n’a pas été créé dans le but de donner des trucs pour trouver l’amour, mais bien pour montrer l’amour sous toutes ses formes. En effet, en plus de l’amour entre amoureux, on aborde par exemple l’amour de la nature, l’amour des animaux et l’amour de soi.

Nous avons beaucoup aimé cet album qui voit les choses différemment. En tant qu’enseignantes de 6e année, nous nous verrions très bien l’utiliser comme amorce à une période où nous abordons le programme d’éducation à la sexualité. Par contre, comme l’album aborde des sujets de l’actualité tels que la justice sociale ou encore le mouvement LGBTQ+, nous croyons qu’il serait plus optimal de l’exploiter en 6e année ou encore en secondaire 1. De notre côté, pour l’instant, nous pensons lire certaines pages du livre selon les discussions que nous aimerions avoir avec nos élèves de 6e vers le mois de mai. Nous pensons d’ailleurs nous servir de ces discussions pour travailler le dialogue avec nos grands.
Trois filles et l’enseignement autrement

Critique de Monique Polak, Plus on est de fous, plus on lit! (7 min.)

Vidéo de MH La Lectrice

Destinée aux ados, cette BD romanesque, parue il y a un mois, parlera également aux adultes, selon Sandrine Bourget-Lapointe.

Avec les illustrations de Geneviève Darling, Lucile de Pesloüan montre que l’amour n’existe pas seulement entre deux personnes amoureuses ou au sein d’une famille, mais qu’il peut être partout, y compris dans le combat pour des causes sociales, comme le féminisme et l’antiracisme.

L’amour est aussi ce qui nous anime pour changer le monde et le rendre meilleur, souligne Sandrine Bourget-Lapointe, qui ajoute que la diversité des personnages représentés dans ce livre permet à tout le monde de s’y reconnaître et d’être touché.

Le livre a le mérite de sortir l’amour de la simple réflexion sur le couple. Alors que la société a longtemps sévèrement jugé les femmes célibataires, il envoie également le message qu’il faut arrêter de s’en faire avec le fait d’être en couple ou non.
Fanny Bourel, Radio-Canada

Il y a tellement de magnifiques projets à faire avec cet album des @editions_isatis ! À la fin, on indique un compte instagram pour que les gens puissent aller dire @cest.quoi.lamour pour eux! Ça pourrait être génial de faire créer une page avec un dessin (interdisciplinarité avec l’art plastique) et une phrase qui explique ce qu’est l’amour pour eux !
DoubleVenseignantes

Gros coup de cœur ! Album unique en son genre qui explore l’amour sous toutes ses formes. Les images sont d’une grande beauté. Les textes dégagent une belle sensibilité aussi. En prime, de belles citations pleines de poésie comme celles de Joséphine Bacon et Bell Hooks.
des_mots.en_nature

C’est quoi l’amour? est une question existentielle par nature à laquelle il n’existe pas une, mais bien des réponses. Lucile de Pesloüan et Geneviève Darling – Pourquoi les filles ont mal au ventre?, J’ai mal et pourtant ça ne se voit pas… – relèvent une fois de plus le défi d’aborder une thématique complexe avec profondeur, simplicité et force. Au fil des pages et des portraits, sans tabous, elles présentent l’amour dans toute sa diversité. Des réponses à méditer et à discuter, des citations égrenées, des illustrations évocatrices, alternant entre réalisme et symbolisme, invitent le lecteur à ouvrir les yeux pour reconnaitre l’amour sous toutes ses facettes. Une ode à l’acceptation de soi, de l’autre, des différences et de tout ce qui nous unit.
Marie Dupin de Saint-André, Le Pollen

Le fantastique duo que sont l’autrice Lucile de Pesloüan et l’illustratrice Geneviève Darling, celles qui nous avaient éblouis et touchés avec leurs albums pour grands, J’ai mal et pourtant, ça ne se voit pas ainsi que Pourquoi les filles ont mal au ventre sont de retour avec C’est quoi l’amour?

C’est quoi l’amour? est un album graphique hybride avec de la poésie, des micro nouvelles, des fragments, des illustrations pleine page ou minimalistes. C’est un livre tendre et enveloppant, tout en étant engagé, qui nous fait prendre conscience de ce et ceux qui nous entourent. C’est large comme sujet l’amour, elles essaient de démystifier tout ça. Un livre très actuel pour les 11 ans et plus.

On en lit une page, puis une autre, on le pose, on rêvasse et on recommence. Un coup de coeur.

Pour moi, l’amour, c’est ce qui me garde en vie, c’est me sentir bien, réconforté et c’est plus fort que tout. Et pour vous? C’est quoi l’amour?
Mitsou magazine

Un texte simple à lire sur l’amour et sur cet ouvrage de l’autrice Lucile de Pesloüan pour les 11 ans et plus. La définition de l’amour est bien plus qu’un grand A.⁠
Mitsoumagazine

Le très beau en dedans comme visuellement livre de @shushannabikinilondon et @lovestruckprints 😍  un vrai bonheur à avoir dans la bibliothèque, qui plaira à plus qu’un groupe d’âge, c’est certain!
Lismoi.ca

Entrevue avec l’autrice Lucile de Pesloüan et l’illustratrice Geneviève Darling
La Presse – 10 octobre 2020

Entrevue avec Lucile de Pesloüan
Les libraires – 31 août 2020

Après être tombée en amour avec Pourquoi les filles ont mal au ventre et J’ai mal et pourtant,  ça ne se voit pas…, c’est avec beaucoup d’émotions que j’ai lu attentivement cette troisième oeuvre de Lucile de Pesloüan & Geneviève Darling.

Un récit doux et fragmenté aux images poétiques et étudiées qui aborde de façon sensible et authentique la vaste étendue d’un sujet précieux: c’est quoi l’amour.

Un fabuleux album pour les grands de la collection Griff que j’exploiterai en classe sous forme de lecture partagée. Nous analyserons les différents types de fragments du récit (lyrique, épistolaire,  narratif, explicatif, etc.). Nous nous intéresserons à l’intention et aux choix rédactionnels des auteures: chronologie des idées, voix narratives, liens avec les images, aspects abordés par le thème. Nous nous questionnerons sur le type d texte, son impact, le public visé et les stratégies utilisées pour amener le lecteur à ressentir des émotions. Les élèves rédigeront un petit essai @c’est.quoi.lamour pour proposer leur point de vue sur un sujet qui les touche chaque jour.

Merci @isatis. C’est une oeuvre incroyable que j’ai hâte de faire découvrir à mes collègues!
fabulations.duneprofdefrançais

Dans ce livre, l’autrice nous parle de l’amour d’une façon douce et respectueuse. Elle approfondit le sujet en abordant l’amour de soi, de la nature et d’un compagnon. Mais aussi de l’amour que l’on ressent pour notre communauté, celle envers l’art et celle que l’on développe en amitié. Les illustrations sont magnifiques. Elles accrochent l’oeil avec leurs couleurs éclatantes. Mais elles accrochent surtout le coeur grâce à leur belle diversité. Ça fait un bien fou de les admirer.

Un livre à lire pour se rappeler que l’amour se trouve tout autour de nous. Mais aussi, pour se rappeler à quel point ça fait du bien d’aimer et d’être aimé.
pourcoeurlitteraire

Le livre que tout le monde devrait s’offrir actuellement. Une belle dose d’amour qui réconcilie avec la vie et qui rappelle qu’aimer, ça prends toutes sortes de formes. Un bouquin bienveillant que je suggère à tous.tes, petit.es et grand.es.
myriamdagusznbernier

« C’est quoi l’amour », c’est un livre sur l’amour sous toutes ses formes, l’amour de soi, l’amitié, l’amour des animaux, de son environnement, de sa communauté ou même l’amour romantique. […] je suis persuadée que vous tomberez à votre tour en amour avec les textes et les illustrations.
noemie.hauver